Pour un premier départ en colonie de vacances, nombreux sont les parents qui choisissent un séjour qui se déroule dans un lieu assez proche de leur domicile. Cette formule permet de rassurer parents et enfants avant la première séparation et offre aussi d’autres atouts.

Lorsqu’on évoque les départs en colonie de vacances, on imagine les longs trajets en car ou les voyages en train de plusieurs heures. Mais il n’est pas nécessaire de traverser la France pour partir en colo ! Pour les enfants, l’aventure commence également à quelques kilomètres de chez eux : un centre de vacances, des nouveaux copains à découvrir, des activités à expérimenter… Le dépaysement ne consiste pas forcément à changer de lieu, mais d’abord à vivre des relations différentes avec de nouvelles personnes, enfants comme adultes.

[title size= »2″ style= »options: default, sidebar »]Solution pratique et économique[/title]

Cela, certains parents l’ont bien compris. Depuis plusieurs années, de nombreuses familles privilégient l’inscription à une colonie de vacances installée à proximité de chez elles. Souvent, l’enfant est inscrit dans un rayon d’une cinquantaine de kilomètres autour du domicile familial. Les motivations des parents sont diverses, certaines sont d’ordre pratique et d’autres relèvent avant tout… de l’aspect psychologique !

Le prix des colonies de vacances étant parfois assez élevé, des parents choisissent une colo de proximité pour éviter d’avoir à payer des frais de transport en train ou en car (ils représentent parfois le 1/4 du coût total !). Prendre sa propre voiture pour parcourir une cinquantaine de kilomètres afin de rejoindre la colo la plus proche, c’est nettement plus économique !

[title size= »2″ style= »options: default, sidebar »]Rencontrer les animateurs[/title]

Mais le besoin d’être rassuré explique aussi le fort engouement pour les séjours de proximité, comme en témoigne Anna, mère de deux jumeaux de 7 ans : « J’ai choisi une colonie de vacances en Ille et Vilaine, juste à côté de la Mayenne où nous résidons. J’ai pu ainsi me rendre sur place avec les garçons et rencontrer les animateurs et la directrice. C’est nettement plus rassurant que de les laisser sur le quai d’une gare ! » A l’heure où les sites internet d’organisateurs de séjours se multiplient, il est important de ne pas se contenter de cette vitrine publique et de provoquer la rencontre avec les adultes qui vont encadrer les séjours. C’est avant tout l’échange verbal avec les animateurs qui permet aux parents d’être rassurés, plus que les photos d’un diaporama !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *